Belle dans la nuit claire des voiles

oublie le gouvernail,

Va où le vent te mène,

va où le vent te mène,

Va où le vent te mène, va

Danse la, la vie qui t’aime

au rythme du monde qui va

Oublie les mots qui t’enchaînent

Va où le vent te mène, va

Vous connaissez sans doute les paroles de cette chanson, célèbre en son temps… Et bien figurez-vous que je l’ai entendue dans un rêve il y a trois jours, alors que non, je ne l’écoute absolument jamais à mes heures perdues…

Vous arrive t-il d’écouter vos rêves ? 

Personnellement, ils me guident depuis bien longtemps, et celui-ci est venu me délivrer un message qu’au final j’avais besoin d’entendre depuis un certain temps déjà…

Aujourd’hui, je vous écris un long message pour vous dire que j’arrête mon activité, du moins telle qu’elle se présente aujourd’hui :

Fin juin, je rends les clés de mon cabinet et je choisis de laisser enfin toute sa place à la confiance en la vie !

Vous êtes tout autant que moi impacté(e) par la crise que nous traversons actuellement et j’espère que malgré les turbulences, vous parvenez à accueillir ce confinement forcé dans la paix et la douceur…

Personnellement, j’ai commencé par me sentir en colère face à ce que j’ai  au départ vécu comme une entrave qui allait m’empêcher d’avancer. En réalité, c’est la peur qui m’animait, celle de perdre tout ce que j’avais mis tant de temps à construire pour me retrouver face au vide…

Je suis juste humaine et j’ai pris du temps pour entendre ce que cette peur disait de moi.

J’ai ressenti il y a quelques jours, à quel point je cherchais encore à garder le contrôle sur une situation que je voyais m’échapper, et à quel point cet événement allait enfin m’offrir la possibilité de vivre l’aventure d’un véritable lâcher-prise pour enfin oser faire confiance en la vie… 

Je m’explique : 2020 correspond pour moi à la fin d’un cycle de 7 années au cours duquel j’ai vécu moult changements ou traversées difficiles, qu’il s’agisse de vie personnelle ou professionnelle.

A chaque fois, je me suis battue pour avancer, animée par cette force d’engagement qui ne me lâche pas lorsqu’il s’agit de mener des projets qui me tiennent à coeur, et tout ce que j’ai entrepris, l’a été avec beaucoup d’amour et d’authenticité.

Depuis plusieurs jours, une créature venue de l’invisible, vient perturber toutes les structures de nos sociétés, les obligeant à se mettre totalement à l’arrêt, moi compris bien entendu. Passée la colère, qui allait encore me pousser à me « battre », j’ai choisi de baisser les armes et de cesser de m’acharner à vouloir que le monde tourne comme je le voudrais…

J’ai senti alors en moi un énorme élan d’amour m’envahir dans tout mon être, comme si au final, mon corps n’attendait que ça pour être en paix.

« Arrête ! » m’a t-il chuchoté, « accepte ce qui est et vis, juste vis ! »

Et c’est ce que j’ai décidé d’écouter en commençant par me défaire des entraves, dont le cabinet fait partie. J’ai donc envoyé mon préavis, non sans avoir pris la décision d’assurer bien entendu en temps voulu, ce qui a dû être reporté, notamment formations et stages.

Puis j’ai entendu cette chanson dans mon rêve et en me réveillant le matin, j’ai su :

j’ai su que plus rien ne serait comme avant, que rien ne sera jamais comme je l’imagine et que j’ai juste à me laisser guider par la vie, par ce que mon coeur me dit. J’ai su que ce temps qui m’est donné aujourd’hui est là pour m’offrir enfin une « pause » en tête-à-tête avec moi-même. J’ai su que la vie m’appelait enfin et qu’après cet événement elle m’attend pour contribuer à ce renouveau qui nous attend tous et toutes.

Je ne sais pas encore de quoi il va retourner et je ne cherche pas à anticiper quoi que ce soit : j’ai juste envie de me préparer à ce changement en restant encore et toujours à mon écoute… J’ai dores et déjà repris le chemin de l’écriture, je m’offre des espaces de méditation, d’amour envoyé à l’univers, de reconnexion à ma créativité et surtout je prends soin… je prends soin de moi, de ma famille et de tout ce qui touche à mon foyer… Comme un retour à l’essence-ciel… 

J’ai juste envie aujourd’hui de sentir la vie qui me traverse et de la laisser faire son oeuvre… Je vous souhaite de prendre bien soin de vous aussi ! Je vous dis au revoir pour quelques temps, et si vous en avez l’élan, restons en contact.

Je vous envoie plein d’amour et de lumière et au plaisir d’avoir de vos nouvelles !

Catégories : Humeur

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.